Vous êtes ici : pré-presse > Les couleurs en imprimerie

Les couleurs en imprimerie

  • Il faut savoir que les encres offset sont transparentes, et que par conséquent la couleur (la blancheur) et la brillance du papier influent énormément sur le résultat final.
  • Vous n’aurez donc jamais un résultat identique sur une tête de lettre, une carte pelliculée, une enveloppe et un prospectus, tirés à partir du même fichier.
  • Attention aux conversions RVB vers CMJN : les tables de séparation utilisées par les logiciels ne sont pas toutes les mêmes, et donnent parfois des résultats qu’il faut corriger.

Exemple : le jaune 100% mode RVB de Photoshop donne (selon les versions) C : 5% ; M : 11% ; J : 91% ; N : 0%, qui est un jaune vert sale. Les pantones bleus (reflex, 293 etc) contiennent du noir après séparation : il faut l’enlever car il “tue” la couleur. Etc...

  • Soyez vigilants et vérifiez toujours vos couleurs avec la fenêtre Infos dans Photoshop®, ou la fenêtre couleurs dans Xpress et un nuancier.
  • Pensez à soutenir le noir pour obtenir un noir profond : Cyan 40% et Noir 100%
  • Attention encrage maximum autorisé : 290%
  • Les couleurs pantones sont obtenues par le mélange de 15 teintes de base (Yellow, Yellow 012, Orange 021, Warm red, Red 032, Rubine red, Rhodamine red, Purple, Violet, Blue 072, Reflex blue, Process Blue, Green, Black, et Transparent white), la quadrichromie n’utilise que 4 teintes : Cyan, Magenta, Jaune et Noir, l’espace colorimétrique pantone est donc bien plus vaste que celui de la quadri, cela signifie que de nombreuses teintes pantones ne peuvent être reproduites à l’identique en quadrichromie.
  • Prenez vos précautions avant d’imprimer en quadri des documents qui étaient tirés en pantone jusqu’à présent.

actualités

Supporter !

04 Novembre 2015

Avec son esprit d’équipe, logiquement, Couleurs Montagne supporte le SOC Rugby et le Chambéry Savoie Handball.